dimanche 24 avril 2011

Les rondeurs sont-elles un frein à l’amour ?


A une époque où le paraître est roi, où le culte du corps « parfait » semble un des critères essentiels chez certains hommes dans le choix d’une partenaire, être ronde est parfois perçu comme un handicap dans la rencontre et la séduction d’un homme. 

Est-ce à dire que, comme le ressentent bon nombre de « rondes », nous ne sommes pas tous égaux en amour voire même que les rondeurs peuvent être un frein à l’épanouissement sentimental de ces femmes ?
Love Intelligence® s’est intéressé de plus près à ce phénomène…

Que cachent ces rondeurs que certains ne sauraient voir ?

  • Au sens strictement physique du terme, accumuler les bourrelets permet de maintenir l’autre à une certaine distance de soi, du cœur, de son corps, de ce que l’on est vraiment au plus profond. Et pour certaines femmes qui n’assument pas du tout leur physique potelé, c’est une technique qui s’avère terriblement efficace pour tenir l’autre à l’écart tout court.
Une peur de l’amour
  • Prendre des kilos est en effet l’un des moyens utilisés par certaines femmes qui, très inconsciemment, se croientprotégées de l’amour par leurs bourrelets. Ils font office de cuirasse infranchissable : elles savent qu’en cultivant leur poids trop élevé, personne ne voudra d’elles.
  • Elles ne se sentent absolument pas séduisantes, croient que les autres les voient ainsi également, et se prémunissent ainsi de toute rencontre qui pourrait déboucher sur un attachement.
Une blessure fortement ancrée
  • Parmi elles, nombreuses sont celles qui ont vécu une rupture extrêmement pénible : elles ont mis tellement de temps à s’en remettre — si elles en sont remises — qu’elles se protègent comme elles peuvent, souvent mal, en se laissant grossir.
  • Car la plupart n’aiment pas leur corps. À la douleur affective s’ajoute alors le désamour d’elles-mêmes. Même si elles paraissent tranquilles derrière leurs kilos en trop, au plus profond d’elles-mêmes, elles vivent une certaine détresse. En effet, comment accepter sereinement l’idée de passer toute une vie solitaire (amoureusement) ? C’est impossible, et elles le savent bien, tout en ayant du mal à l’admettre.
  • Elles sont d’autant plus malheureuses qu’il leur arrive, évidemment, de tomber amoureuses. Cette situation est particulièrement difficile à vivre car elles sont prises entre deux forces contradictoires : écouter et tenir compte de leurs sentiments en tentant de se rapprocher de l’homme qui les attire et s’en éloigner par peur de souffrir. Sans oublier leur regard négatif sur leur corps qui les freine dans leur désir de plaire.
Quand la maladie exclut…
  • De leur côté, les femmes obèses ne le sont pas toujours délibérément. L’obésité est une maladie, souvent héréditaire, contre laquelle il est malheureusement très difficile de lutter. Les dysfonctionnements du métabolisme et du système endocrinien nécessitent des traitements longs et pénibles.
  • Quand l’obésité n’est pas héréditaire, elle n’arrive jamais par hasard : elle est la plupart du temps symptomatique d’une dépression non diagnostiquée (qui est elle aussi, même invisible, une véritable maladie).
  • Parfois aussi certaines femmes déjà un peu rondes se détestent tellement qu’elles se « consolent » de leur grave manque d’estime d’elles-mêmes par la nourriture : elles se jettent sur les pâtisseries en se disant : « De toutes façons, au point où j’en suis, je peux au moins me faire ce plaisir ». Mais les gâteaux et autres confiseries sont des douceurs — douceurs dont elles manquent cruellement car leur solitude affective est grande.
  • Étant sûres qu’elles ne sont pas aimables — qu’elles ne valent pas la peine d’être aimées—, elles considèrent qu’elles peuvent au moins se procurer quelque plaisir par la nourriture.

Etre ronde et rencontrer l’amour

 Ce qu’il ne faut pas faire et que l’on observe souvent
Le plus important est de ne pas se sentir condamnée à la solitude affective Etre surprise quand un homme vous démontre clairement qu’il a envie de se rapprocher de vous. Et ne pas y croire. Certaines personnes se « contentent » de se savoir très appréciées par leurs ami(e)s et ces liens d’amitié sont très importants pour elles. 
Mais lorsqu’il pourrait s’agir d’une autre forme de lien — un sentiment amoureux —, elles n’en reviennent pas. Et, comme par magie, il leur arrive de perdre alors un nombre considérable de kilos ! Parfois sans rien faire !

Sachez accepter que des hommes vous aiment "telle que vous êtes"
  • Ce qu’il faut admettre, c’est qu’un homme peut tout à fait vous trouver attirante malgré votre excès de poids : le physique, s’il joue son rôle dans la séduction, est loin d’être le seul élément. Pour de nombreux hommes, la personnalité d’une femme, ses qualités « intérieures » sont essentielles et priment sur le reste. Et puis il y a les hommes qui aiment les rondeurs.
La séduction
  • C’est un message de bien être adressé au monde. Le plus important est d’être vous-même, authentique et à l’aise : vous pourrez avoir un charme fou ! Si vous dégagez naturellement quelque chose parce que vous vous sentez libre et femme, les hommes ressentiront cette aura et vous trouveront naturellement attirante.
Votre féminité
  • Réfléchissez bien à la manière dont vous voulez exprimer votre féminité. C’est un point important pour la majorité des hommes. Vous pouvez l’exprimer à travers la douceur de votre voix ou à travers vos tenues, leurs couleurs, vos gestes… ou encore le regard que vous portez sur la vie.
Créez des opportunités de rencontre
  • Réféchissez aussi aux opportunités que vous vous créez pour rencontrer du monde. Est-ce que vous vous donnez les moyens de créer des occasions de rencontrer des personnes nouvelles ? Il est essentiel de comprendre que, pour chacun d’entre nous, il faut souvent prendre le hasard par la main pour favoriser les chances de rencontre.
Notre bilan : un frein avant tout psychologique
  • Ce n’est donc souvent que dans la tête que les rondeurs constituent un frein à l’amour. Car les sentiments ne se décident pas et vous ne pouvez pas contrôler l’attirance des hommes vis-à-vis de vous. Certes, vous êtes moins regardée que la jolie fille qui sait se mettre en valeur, mais toutes les portes ne sont pas fermées, loin de là !
  • Finalement, il paraît extrêmement difficile de se protéger de manière efficace contre l’amour ! 
    Ou alors, en plus des rondeurs qui sont considérées excessives dans notre société aujourd’hui (ce n’était pas le cas en des périodes plus anciennes), il faudrait être une mégère odieuse et terriblement désagréable pour être certaine de n’attirer personne !

Etre Femme avant tout

  • La femme qui assume très bien ses rondeurs et ne fait aucun complexe l’a très bien compris ! Elle refuse de « tomber dans le panneau » de la mode qui n’est faite, reconnaissons-le, que pour les femmes très voire trop minces.
  • Bien dans sa peau, elle reste coquette, s’habille souvent de façon originale, recherchée et, surtout, refuse de dissimuler ses rondeurs dans des vêtements mal coupés et vieillots.
  • Elle sait parfaitement mettre ses formes en valeur et fréquente aussi bien les plages que les salles de sport si elle en a envie.
  • Sûres d’elles, ces femmes sont imperméables au regard des autres, aux jugements qui les condamnent ou les disqualifient. Comme leur estime d’elles-mêmes est bonne, elles ne se cachent pas et leur vie sociale est bien remplie.
Epanouies dans votre vie, vous serez bientôt épanouie dans vos amours !
  • Acceptez votre physique, prenez soin de vous, respectez vous et vous le "porterez" tellement mieux ! Vous vous saurez séduisante pour autre chose que vos mensurations.
  • Ne négligeons d’ailleurs pas le fait qu’il existe des hommes qui aiment les rondes. C’est pour eux leur personnalité qui est attirante, et quand elles sont jolies — voire carrément belles —, leur physique est loin de déplaire, n’en déplaise justement à toutes celles et à tous ceux qui les jugent.
Sus aux préjugés !
  • Car, malheureusement, le culte du corps parfait a pour conséquence (entre autres), d’être rejeté, considéré avec hauteur, condescendance ou ironie, discriminé (en particulier dans la vie professionnelle et par les hommes immatures). Ce qui est absurde, de toute façon.
  • Ces femmes démontrent à quel point un être humain ne peut en aucun cas se résumer à son enveloppe physique. « Il vaut mieux faire envie que pitié », dit-on. Et, à l’évidence, il est bien plus agréable de regarder une femme ronde, même très ronde, bien dans sa peau et épanouie qu’une femme trop maigre, peu avenante et obsédée par les grammes qu’elle devrait perdre…
  • Il suffit, dans les vitrines des photographes, de regarder les photos de mariage : toutes les mariées ne sont pas maigres, bien au contraire. Alors, si nombre de femmes croient dur comme fer qu’il faut être très mince ou même maigre pour séduire un homme, elles se trompent… lourdement ! -* Tous les goûts sont dans la nature : certains hommes préfèrent les minces, d’autres les rondes. Le « modèle unique » est un leurre.
Aimer vraiment, c’est aimer une personne telle qu’elle est
  • Rondeurs, obésité : des freins à l’amour ? Même si certaines femmes en sont persuadées (qu’elles aient peur de l’amour ou qu’elles l’imaginent impossible), il semble que l’on peut répondre « non » à cette question.
  • Car ce n’est évidemment pas « au poids » que l’on aime quelqu’un, mais bien plutôtpour ses qualités en tant qu’être humain. Enfin, la plupart du temps.
  • Car, évidemment, certains hommes considèrent leur partenaire comme un trophée : ceux-là ne sont attirés que par des femmes à la plastique « parfaite » et ne s’encombrent qu’accessoirement de les connaître de l’intérieur. Heureusement, ceux là, vous les évitez !
  • Ils sont nombreux ceux qui, plus adultes, plus intelligents, plus humains savent reconnaître les perles rares au-delà de la pure apparence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire